nouvelle procédure d’entrée à l’université : la lettre de la FSU aux parents, élèves, étudiants et apprentis

10 juin 2013 – 6 juillet 2013 Nous, chômeurs, chômeuses et précaires, En Marche sur Paris pour nos droits !

impression imprimer cet article

lundi 17 juin 2013 Partager envoyer par mail envoyer par mail

       10 juin 2013 – 6 juillet 2013

 

Nous, ch™meurs, ch™meuses et prŽcaires,

En Marche sur Paris pour nos droits !

 

 

 

 

 

 

Nous, ch™meurs, ch™meuses et prŽcaires, proposons des mesures dÕurgence que le gouvernement a, jusquÕˆ ce jour, refusŽ de discuter.

 

Nous, ch™meurs, ch™meuses et prŽcaires, pour qui les portes du Ç dialogue social È sont toujours fermŽes, souhaitons que nos propositions concernant P™le emploi et la nŽgociation UnŽdic soient entendues.

 

Nous, ch™meurs, ch™meuses en fin de droits ˆ lÕassurance ch™mage, demandons lÕindemnisation de toutes les formes de ch™mage.

 

Nous, salariŽs et salariŽes des entreprises menacŽes de fermeture nous voulons un autre avenir que lÕinscription au ch™mage tandis que dans les services publics la pŽnurie dÕeffectifs et de moyens remet en cause la qualitŽ du service.

 

Nous, femmes en emploi prŽcaire et CDD ˆ temps partiels, demandons que la prŽcaritŽ soit bannie de lÕunivers du travail.

 

Nous, ch™meurs, ch™meuses sans-logis, mal-logŽs/es, exigeons lÕarr t des expulsions, la baisse des loyers et le respect de nos droits.

 

Nous, immigrŽs/es sans-papiers, demandons la rŽgularisation pour vivre et travailler dignement en France.

 

Nous, ch™meurs, ch™meuses et prŽcaires, Žtudiants, Žtudiantes ne pouvons attendre indŽfiniment Ç lÕinversion de la courbe du ch™mage È tandis que nous vivons avec des revenus en dessous du seuil de pauvretŽ.

 

Nous, ch™meurs et salariŽs solidaires, rŽclamons le respect du droit au travail pour toutes et tous, notamment par la rŽduction du temps de travail ˆ 32 heures.

 

Nous, salariŽs/es et retraitŽs/es, refusons que le gouvernement fasse payer le ch™mage ˆ lÕensemble de la sociŽtŽ par une politique dÕaustŽritŽ tandis quÕune minoritŽ profite des paradis fiscaux et sÕenrichit sans retenue.

 

Nous, ch™meurs, ch™meuses et prŽcaires, ensemble, avec le soutien des salariŽs/es solidaires, parce que nous refusons la fatalitŽ du ch™mage, nous marcherons sur Paris pour que le Premier ministre ouvre le dialogue et rŽponde ˆ nos propositions.

 

Nous, ch™meurs, ch™meuses et prŽcaires,

nous ne voulons pas la courbe du ch™mage inversŽe mais le ch™mage supprimŽ !

Rejoignez-nous !

 

Les premiers signataires : MNCP, AC ! Gironde, LDH Talence, Solidaires, FSU Gironde,  Sud P™le emploi, JC, GU, NPA, FDG Bx sud ,

Plate forme revendicative

Marche des ch™meurs et prŽcaires sur Paris

 

 

PLAN D'URGENCE POUR LES CHïMEURS ET PRECAIRES:

 

 

á      Mise en place d'un Ç fonds social d'urgence È pour faire face aux dŽpenses vitales immŽdiates (se nourrir, se loger..)

á      Arr t des radiations et moratoire sur les indus

á      DŽclenchement automatique dÕune allocation de solidaritŽ (ASS ou RSA) pour tous les fins de droits.

á      RŽtablissement de l'Allocation ƒquivalent Retraite (AER) dans son intŽgralitŽ.

á      Mise en place dÕun revenu pour les jeunes sans emploi d s la sortie du syst me scolaire

á      Augmentation substantielle des minima afin quÕaucun revenu ne soit infŽrieur au seuil de pauvretŽ.

á      RŽtablissement de la Dispense de Recherche dÕEmploi (DRE) pour les ch™meurs ‰gŽs.

á      Des mesures concernant le logement: l'arr t des expulsions, la baisse des loyers, la construction de logements sociaux, l'application des lois concernant l'accueil inconditionnel, le DALO et la rŽquisition de logements vides.

 

 

 A l'ORDRE du JOUR de la CONFERENCE SOCIALE DE JUILLET

 

á      Participation effective des mouvements de ch™meurs et prŽcaires aux travaux de la ConfŽrence sociale et dans toutes les instances o se dŽcide leur sort.

á      Une confŽrence nationale pour refonder le plan stratŽgique 2015 de P™le emploi devenu obsol te pour faire face ˆ l'augmentation massive du ch™mage: avec un accroissement substantiel des moyens mais aussi proposer des solutions aux ch™meurs en fin de droits.

á      Un syst me unifiŽ et universel d'indemnisation de toutes les formes de ch™mage

á      Une rŽduction du temps de travail ˆ 32h

á      Acc s ˆ des formations choisies, qualifiantes et rŽmunŽrŽes.

á      Abrogation des lois 2005 et 2008 et une nouvelle loi sur les droits des ch™meurs.

 

Rendez vous le 20 juin 2013  ˆ 10h

A la Direccte Aquitaine

118 Cours du MarŽchal juin  Bordeaux

Tram A arr t H™tel de Police

SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0