Les usager-es tou.tes concerné.es

JEUDI 8 MARS : JOURNEE INTERNATIONALE DE LUTTE POUR LES DROITS DES FEMMES - SAMEDI 10 mars REUNION PUBLIQUE : il faut que ça change !

impression imprimer cet article

vendredi 2 mars 2018 Partager envoyer par mail envoyer par mail

Manifestation à BORDEAUX, PLACE DE LA VICTOIRE A 15H40 // CHAÎNE HUMAINE A 18H /// SAMEDI 10 MARS, REUNION PUBLIQUE « Harcèlement, violences, il faut que ça change ! »

JEUDI 8 MARS

Journée internationale de luttes pour les droits des femmes, journée de solidarité entre toutes les femmes dans le monde entier, engagées pour leurs droits et pour leur émancipation du système patriarcal (Polonaises, Kurdes, Iraniennes, Brésiliennes,...) !

Journée où on lutte aussi partout pour la liberté d’avorter, pour l’autonomie financière des femmes, contre les inégalités persistantes et contre toutes les violences...

Ce 8 mars à 15H40 comme tous les jours, c’est l’heure à laquelle les femmes ne sont plus rémunérées par rapport à leurs collègues masculins.

Collectif Bordelais pour les Droits des Femmes : AC Gironde, ADDP Democracy is OK, APAFED, CCAG, UD et CR CGT, EELV 33,Femmes Solidaires 33, FSU 33, JJK-E, SKB, Maison des Femmes de Bordeaux, NPA 33, PCF 33, Planning Familial 33, Solidaires 33, Wake up, HDK Bordeaux, CACIS, MJF 33, LIFPL 33


MARCHE NOCTURNE NON-MIXTE A 19H30 organisée par des étudiantes Le Collectif Bordelais pour les Droits des femmes organise une réunion publique sur le thème « Harcèlement,violences, faut que ça change ! »


REUNION PUBLIQUE

« Harcèlement, violences, il faut que ça change ! »

SAMEDI 10 MARS de 15h à 18h A LA MAISON CANTONALE 38 rue de Nuits 33100 Bordeaux

La vague libératrice d’une parole jusqu’ici étouff ée et inaudible submerge les réseaux sociaux avec les hashtags #metoo, #balancetonporc, #balancetonagresseur, #payetonuterus, #balancetonaccouchement et révèle une société profondément patriarcale.

Ces violences sexistes, sexuelles et conjugales perpétrées contre les flles et les femmes s’exercent partout : dans la famille, au travail, dans les espaces publics.

Toutes les femmes ont déjà été victimes de violences ; violences acceptées, tolérées, minorées par la société et niées, ignorées par de trop nombreux-ses politiques, certains hommes politiques agissant eux mêmes parfois en toute impunité. Il est urgent de passer aux solutions concrètes pour lutter contre les violences masculines !

Nous exigeons des pouvoirs publics une réelle volonté politique d’écouter les femmes, d’agir, VITE ! Les mesures annoncées par E. Macron le 25 novembre dernier ne vont pas assez loin et sont souvent une reprise de mesures déjà préconisées mais sans moyens pour les appliquer.

Exemples : La permanence d’AVFT (Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail) est en grande difficulté de fonctionnement : signez la pétition sur : htps ://www.change.org/p/des-moyens-....

En 2017, l’association APAFED qui gère l’unique CHRS en Gironde (centre d’hébergement et de réinsertion sociale) dédié aux femmes victimes de violences conjugales a eu 641 demandes d’hébergement d’urgence et n’a pu répondre qu’à 71 femmes et 72 enfants.

Nous voulons des actes et non de belles paroles : un plan d’action immédiat et durable, une loi-cadre contre les violences masculines et de réels moyens pour les faire appliquer alors que les dépôts de plainte ont augmenté de 30%.

Rejoignez-nous le 10 mars avec vos voisin.e.s, collègues, ami.e.s, avec vos propositions d’actions à mener à Bordeaux et ailleurs POUR QUE ÇA CHANGE !

Au programme : débats, expositions, échanges pour concrétiser les propositions d’actions htt ps ://8mars15h40.fr - htt ps ://www.facebook.com/CBPDF/

Voir en ligne : signer la lettre en ligne

Portfolio

tract p1 JPG tract p2 JPG
SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0