Les usager-es tou.tes concerné.es

mardi 12 décembre CONFERENCE/DEBAT : la place des retraité-es dans la société

impression imprimer cet article

samedi 9 décembre 2017 Partager envoyer par mail envoyer par mail

Oublié-es et inutiles ? Problème pour la société ? Ou citoyen-nes à part entière ? Avec Bernard ENNUYER, sociologue. mardi 12 décembre de 14h30 à 18 h (amphi R. Badinter - Conseil Départemental) SOYONS NOMBREUX-SES POUR DÉBATTRE !!

en intersyndicale FSU, CGT, FO, Solidaires retraités, FGR-FP et LSR.

Depuis avril 2014, neuf organisations de retraité-es (le « groupe des 9 » : CGT, FO, Solidaires, FSU, FGR-FP, LSR, CGC, CFTC, Ensemble et solidaires) dénoncent les politiques menées à l’égard des personnes retraitées. De nombreuses manifestations et actions ont été menées et continuent de l’être. En janvier 2017, ces organisations ont organisé un colloque national au CESE sur le pouvoir d’achat des retraité-es et leur place dans la société. L’intersyndicale des retraité-es de la Gironde, a décidé à son tour d’organiser un débat sur ce dernier sujet, et pour cela elle a invité un des intervenants du colloque national, Bernard Ennuyer.

Sociologue reconnu sur la question du vieillissement, à la fois chercheur et enseignant il est aussi un homme de terrain. Il a milité auprès des Petits frères des Pauvres avant d’ouvrir un service d’aide à domicile qu’il a dirigé pendant trente-deux ans. Dans son cursus à l’université, il s’efforce de convaincre autour de lui, et particulièrement ses étudiants que la vieillesse est une construction sociale. Militant d’une "société pour tous les âges", il défend l’idée selon laquelle la vieillesse est le résultat d’un parcours social. C’est avant tout la question d’un système qui laisse des gens de côté, sans revenu suffisant à la retraite. « On vieillit comme a vécu » et les inégalités sociales de la vie « en emploi » se retrouvent, et s’accroissent même au moment de la retraite. La retraite, c’est un contrat social, on a cotisé et on perçoit un droit. En tant que citoyen-nes les retraité-es doivent se sentir responsables de la continuité de ce contrat social. Une société humaine n’a pas d’avenir si elle ne reste pas solidaire.

Bernard Ennuyer a publié de nombreux ouvrages dont : « Les « personnes âgées », un sujet très mal traité », Les malentendus de la dépendance, Dunod, 2004. Quand nos parents vieillissent, prendre soin d’un parent âgé, Éditions Autrement, 2007, en collaboration avec Pascal Dreyer. Repenser le maintien à domicile, Paris, Dunod, 2014, deuxième édition.

Avec son langage direct, sans tabou, Bernard Ennuyer pose les bonnes questions, bouscule des certitudes ou des clichés et enclenche le débat, en particulier à partir de la loi d’adaptation de la société au vieillissement ( ASV), qui est pour lui une autre façon de discriminer par l’âge.

SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0