nouvelle procédure d’entrée à l’université : ALERTTTTTE !!!!

jeudi 16 novembre 11h30 MOBILISATION loi travail, état d’urgence et progrès social

impression imprimer cet article

vendredi 10 novembre 2017 Partager envoyer par mail envoyer par mail

PLACE DE LA REPUBLIQUE A BORDEAUX - ARRET DES POLITIQUES D’AUSTERITE, POUR LE PROGRES SOCIAL SALARIÉS PUBLIC-PRIVÉ, RETRAITÉS, JEUNES, MOBILISATION INTERPROFESSIONNELLE NATIONALE CONTRE LES ATTAQUES ANTI-SOCIALES DU GOUVERNEMENT GREVE ET MANIFESTATION LE JEUDI 16 NOVEMBRE

Le Président Macron multiplie les mesures contre les salariés, les retraités et la jeunesse, au moment même où il multiplie les cadeaux fiscaux aux plus riches (entre autres, suppression de l’ISF) : Ordonnances contre le code du travail, attaques contre les services publics et la protection sociale collective (suppression 4,2 milliards d’euros pour la Sécurité sociale), suppression massive des emplois aidés… et maintenant attaques contre la formation professionnelle, l’apprentissage et l’assurance chômage, puis contre les retraites et les retraités (premières victimes de la hausse de CSG)…

Avec les ordonnances qui inversent la hiérarchie des normes, qui laissent les mains libres à l’employeur, qui fusionnent les instances en supprimant les CHSCT… les salariés sont privés de moyens essentiels à leur défense. C’est l’aggravation de la loi El Khomri.

Public-privé, jeunes, retraités : TOUS PERDANTS !

Le statut de la Fonction publique est remis en cause par le Ministre Darmanin qui ne veut pas d’augmentation du point indiciaire mais seulement des salaires « au mérite ». De plus, la remise en cause des instances et des CHSCT menacera également les fonctionnaires. Et le gouvernement, en se désengageant, a programmé la disparition des services publics livrés en pâture aux appétits de la Finance.

Des milliers de jeunes se sont retrouvés en cette rentrée sans inscription à l’Université, sans place de cours dans les amphis, sans professeurs pour leur dispenser les cours. La politique d’austérité dans l’enseignement supérieur va exclure un grand nombre d’étudiants par le rétablissement de la sélection et la mise en concurrence des universités.

Rien n’est gravé dans le marbre comme le montrent les reculs obtenus par les Routiers et les Ports et docks. C’est bien la preuve que par la mobilisation nous pouvons faire reculer le gouvernement et le Patronat.

Nationalement, pour les organisations syndicales de salariés, d’étudiants et de lycéens CGT – FO – Solidaires – UNEF – UNL – FIDL réunies le 24 octobre 2017, un constat s’impose, celui d’une politique libérale visant à accroitre les inégalités au profit d’une minorité. Compte tenu de la gravité de la situation, elles décident de faire du 16 novembre 2017 une journée de mobilisation interprofessionnelle, étudiante et lycéenne, par des grèves et manifestations.

S’inscrivant dans cet appel national, les Unions départementales de Gironde CGT, FO, Solidaires, FSU avec l’UNEF, la FIDL, appellent le 16 novembre à la grève et à la manifestation pour exiger :

SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0