nouvelle procédure d’entrée à l’université : ALERTTTTTE !!!!

Turquie : soutien de la FSU aux enseignants licenciés

impression imprimer cet article

vendredi 5 mai 2017 Partager envoyer par mail envoyer par mail

COMMUNIQUE DE PRESSE :

La FSU de Gironde, comme la FSU Nationale réitère son soutien et sa solidarité à l’ensemble des personnels radiés ou suspendus, soumis à enquête administrative et emprisonnés.

Selon Egitim Sen, syndicat enseignant affilié national de l’Internationale de l’Education , plus de 105.000 fonctionnaires, dont 37.000 enseignant(e)s ont été soit licenciés, soit suspendus depuis que le gouvernement s’est lancé dans une campagne de répression après le coup d’Etat manqué de juillet 2016. Le syndicat déclare avoir déjà plus de 1.500 de ses adhérents qui ont été licenciés, 103 sont membres du bureau exécutif dans les différentes régions et 16 sont des secrétaires généraux de sections locales, dont Kamuran Karaca, le Secrétaire général actuel d’Egitim Sen. Une fois licencié(e)s ou suspendu(e)s, les enseignant(e)s n’ont pas de droit de recours et ne peuvent pas postuler pour un autre poste dans l’enseignement public. Cette situation est autorisée par le décret imposant l’état d’urgence et prive les personnes licenciées de tout droit ou prestation, qu’il s’agisse d’une pension de vieillesse, de soins de santé ou d’une couverture sociale.

La FSU 33 dénonce la répression menée par le gouvernement Erdogan à l’égard des mouvements sociaux, visant à intimider tous ceux qui osent critiquer le gouvernement et faire campagne pour le NON au référendum du 16 avril.

Par ce message, elle exprime toute sa solidarité au peuple turc, aux organisations progressistes et syndicales et demande l’arrêt des répressions, le respect des droits fondamentaux notamment la liberté d’association et de réunion.

La FSU demande aux gouvernements des Etats membres de l’UE, notamment au gouvernement français, de faire pression sur le gouvernement turc pour qu’il respecte les lois et conventions internationales ratifiées par la Turquie, garantissant la liberté d’association et de réunion.

Avec l’internationale de l’éducation la FSU dotera son fonds de solidarité pour soutenir Egitim Sen et des enseignant(e)s individuel(le)s dans leur bataille juridique.. Le fonds de solidarité couvrira l’assistance juridictionnelle pour leur recours et leurs frais de subsistance. Soutenons les syndicalistes turcs et toutes les victimes de la répression !

pj communiqué du 4 avril

SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0