nouvelle procédure d’entrée à l’université : ALERTTTTTE !!!!

1 mai 2017 : RASSEMBLEMENT ET MANIFESTATION 9H 30 PLACE DE LA REPUBLIQUE, BORDEAUX

impression imprimer cet article

jeudi 27 avril 2017 Partager envoyer par mail envoyer par mail

Unissons- nous et Battons-nous pour un salaire minimum et une harmonisation par le haut de la protection sociale à l’échelle de l’Europe, pour la suppression des paradis fiscaux. Seul un autre partage des richesses conduira à la paix dans le monde.

Parcours : République, Gambetta, Intendance, Esprit des Lois, quai Louis XVIII, Victor Hugo, Victoire

Pj : tract JPG et PDF

Le 1er mai est une journée de lutte internationale des travailleurs, il symbolise la revendication des travailleurs pour la réduction du temps de travail, Il est né en 1886 d’abord aux USA puis Le 20 juin 1889, sur une proposition de Raymond Lavigne, les syndicats décident alors qu’il sera organisé une grande manifestation dans tous les pays et dans toutes les villes à la fois, le même jour. Les travailleurs mettent les pouvoirs publics en demeure de réduire légalement à huit heures la journée de travail et d’appliquer les autres résolutions du congrès.

Dès l’année suivante, le 1er mai 1890, des ouvriers font grève et défilent, un triangle rouge à la boutonnière pour symboliser le partage de la journée en trois (travail, sommeil, loisir). Aujourd’hui encore le 1er mai est l’occasion pour des millions de travailleurs de manifester pour leurs revendications et porter les valeurs de paix et de solidarité entre les peuples.

SITUATION INTERNATIONALE La situation internationale reste grave et inquiétante : conflits au Proche et Moyen Orient, guerre en Syrie, remise en cause de la démocratie en Turquie par le Président provoquant aussi des tensions en Europe, mise en œuvre aux États Unis de la politique de M Trump… La situation des milliers de migrants, conséquence des guerres et de cette instabilité politique, n’est toujours pas traitée de manière digne et satisfaisante pour grand nombre d’entre eux particulièrement en Europe.

L’intersyndicale girondine exprime toute sa solidarité au peuple turc, aux organisations progressistes et syndicales sous le coup de la répression.

Dans un monde qui, au vu du réchauffement climatique, court à sa perte en continuant de détruire la planète, une minorité de puissants continue de s’enrichir et de faire du profit, creusant de fait les inégalités. Huit personnes sur la planète sont plus riches que la moitié du monde la plus pauvre. Les politiques d’austérité et les diktats du FMI et de la Banque mondiale provoquent des désastres dans de nombreux pays du monde. En Europe également, les politiques libérales et austéritaires, fragilisent tous les pays, particulièrement les plus précaires, et favorisent la montée de l’extrême droite et autres phénomènes de repli sur soi. Il est urgent de contribuer à une Europe plus juste, plus solidaire, une Europe de l’harmonisation par le haut des droits sociaux et des services publics accessibles à toutes et tous. Aujourd’hui les peuples sont sacrifiés sur l’autel des intérêts géopolitiques des multinationales.

Plus que jamais le syndicalisme doit mener les débats, construire des propositions et porter les revendications avec les salariés, les chômeurs, les retraités et les jeunes.

PARTOUT SUR LE TERRITOIRE COMME EN GUYANE ! Le gouvernement doit entendre la colère qui s’exprime et répondre aux exigences d’une politique de justice sociale permettant de donner enfin un réel avenir aux 300 000 citoyens de Guyane. Nous exigeons un engagement fort de l’État et la poursuite du dialogue social.

POURQUOI SE MOBILISER LE 1ER MAI 2017 ? Cette année mobilisons massivement pour exiger l’amélioration de nos conditions de travail, la réduction du temps de travail à 32H pour travailler mieux et travailler toutes et tous ! En Gironde, dans de nombreuses entreprises, dans les fonctions publiques, les salariés se mobilisent pour exiger des moyens humains et budgétaires (FORD, AIA, Services à la personne, l’énergie, l’hôpital, les entreprises industrielles, les collectivités territoriales…) Vous êtes nombreux à porter des exigences de progrès social ! Dans les services publics la situation de fermetures tel l’hôpital public Robert Picqué est intolérable et de nombreux collectifs de défense des services publics se mobilisent pour défendre notre bien commun (la poste, le rail, l’éducation, l’énergie en particulier dans les zones rurales de notre département comme à Blaye).

Les jeunes galèrent pour trouver un emploi, les seniors sont licenciés, le taux de chômage est en constante augmentation.

Précarité et pauvreté s’enracinent, alors que nous n’avons jamais autant produit de richesses grâce à notre travail !

Les injustices sociales opposent les travailleurs entre eux, les idées d’extrême droite et le front national y trouvent un terreau favorable pour délivrer leur message de haine envers les étrangers et alimenter le racisme. Les attaques qu’ils livrent aux droits des femmes marquent leur volonté d’un grand retour en arrière.

Ce sont les libertés fondamentales et la démocratie qui sont menacées !

Partout où les salariés luttent ils obtiennent satisfaction, c’est massivement qu’ensemble nous obligerons patronat et gouvernement à faire des choix de justice sociale pour le bien vivre ensemble !

Ce 1er mai sera une puissante journée d’expression et de revendication sociale et démocratique entre les deux tours des élections présidentielles : emploi, salaires, pensions, protection sociale, retraite, services publics, doivent permettre de rassembler les salariés du public comme du privé, les jeunes et les retraités quelle que soit la majorité susceptible de sortir des urnes. Les réponses apportées aux questions économiques et sociales pour construire une société plus juste, plus égalitaire et plus solidaire sont indispensables pour s’opposer au renforcement des politiques libérales, à la montée des idées réactionnaires, et en particulier à la montée du Front national, mais aussi celle d’une droite plus que jamais déterminée à détruire les solidarités collectives. Unissons- nous et Battons-nous pour un salaire minimum et une harmonisation par le haut de la protection sociale à l’échelle de l’Europe, pour la suppression des paradis fiscaux. Seul un autre partage des richesses conduira à la paix dans le monde.

Ce 1er mai, entre les deux tours des élections présidentielles, donne le spectre de voir arriver au pouvoir un parti Fasciste qui n’aura que seuls objectifs de réduire la démocratie, les conquis sociaux, les droits des femmes à néant, qui est du coté de la finance malgré un discours qui se veut social, qui n’a jamais été du coté des plus démunis, des ouvriers, des employés, des ingénieurs des cadres et des techniciens, des fonctionnaires.

Il ne prône que racisme, sexisme, homophobie et division entre les travailleurs. Alors unissons nous, nous le monde du travail pour imposer le progrès social et faire barrage au front national !

Portfolio

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0